Folie violente/folie dangereuse au XIXe siècle : de la fureur à la dangerosité (Nancy)

La dangerosité est devenue aujourd’hui un critère essentiel de classement des individus dont les malades mentaux, mais aussi les délinquants, font largement les frais. Ce concept crée un espace nouveau où crime et trouble mental, médecine et justice, punition, prévention et soin, asile et prison enfin, tendent à se fondre suivant une logique nouvelle qui est celle de la gestion des risques. Le rapport des sujets-citoyens à l’État en est transformé en un sens qui renvoie au pouvoir de normalisation défini par Michel Foucault. Cette journée d’études se propose de revenir sur l’émergence relativement récente de cette idée.

Si l’occurrence date du xxe siècle (1969), le concept émerge à la fin du xixe siècle, aux confins du droit et de la médecine, face à une justice qui à partir des années 1880 se détourne de la morale spiritualiste de la faute pour s’attacher à la protection de la société — la défense sociale — individualisant les peines en fonction de critères psychologiques. C’est dans ce contexte que l’on propose de nouvelles formes d’hôpitaux-prison, que l’on discute des articles 18 et 19 de la loi de 1838 sur l’internement d’office et que les médecins-experts sont requis par les cours d’assises pour estimer l’anormalité et la dangerosité des délinquants, dans le cadre de conceptions médicales qui insistent sur les déterminismes biologiques et la dégénérescence.

Pourtant l’idée d’un danger potentiel de la folie, ou d’une violence inhérente à la folie, n’est pas nouvelle. Elle est contenue dans un terme très ancien, la fureur, d’origine également médicale et juridique qui au contraire disparaît au cours du xixe siècle.

L’objectif de cette journée d’études est de cerner les logiques qui président au passage de la fureur à la dangerosité et les traductions institutionnelles qu’elles autorisent tant du côté de la médecine que de celui de la justice.

Programme

Matinée 10h-12h

1 Danger, fureur, dangerosité : généalogie d’un concept

  • Pascal Vielfaure, Pr., Université Montpellier 1, « Dangerosité et défense sociale : évolution des conceptions juridiques »
  • Hervé Guillemain, MCF, Université du Maine, « Des furieux briseurs de croix au parricide de Mansigné. Aperçus sur les conceptions de la  “dangerosité” masculine à l’asile du Mans »
  • Laurence Guignard, MCF, Université Nancy2, « La dangerosité aux Assises avant la Défense sociale (1860-1880)»

Après midi 14h-16h

2 Les figures du danger

  • Philippe Artières, Chargé de recherches, CNRS (Lahic-UMR 2558), « Dangereuses  écritures »
  • Aude Fauvel, Postdoctorante, Max Planck Institute for the History of Science, « Les femmes peuvent-elles être dangereuses ? Misogynie, psychiatrie et justice en France et en Grande-Bretagne »
  • Jean-Christophe Coffin, MCF, Paris V, « La construction du fou dangereux : entre la biologie et la nécessité sociale »

16h30-18h

3 Internement/prison : les moyens de la régulation

  • Delphine Moreau, Doctorante, EHESS, « Violence normale et violence anormale dans un service “ordinaire” d’hospitalisation psychiatrique »
  • Véronique Fau-Vincenti, CNRS – Musée d’histoire vivante de Montreuil, « Avant les UMD : les asiles pour aliénés criminels; Gaillon 1876 et Villejuif en 1905 »

Discutants : Samuel Lézé (Anthropologue, CNRS-IRIS), Yves Mausen (Historien du droit, Pr. Université Montpellier-1)

For more informations, click here.

CHMD Research Seminar

Friday 12 February 2010

Experimentalizing Hypnosis in the 1880s-1890s. Psychiatry, Culture and Modernity 12:30pm , Queen’s Campus, Wolfson Research Institute, Seminar Room , Dr Emese Lafferton (University of Edinburgh)

Friday 5 March 2010

‘Arbitrary negative conclusions’? Determining psychiatric knowledge during the 1970s – the case of the Feingold diet 12:30pm , Queen’s Campus, Wolfson Research Institute, Seminar Room , Matthew Smith (University of Exeter)

Conference – Stuart Kirk in Brussels

PLEST (Platform for the Studies of Science and Technology)

La plateforme « Normes, genre et sexualités » de l’Université Libre de Bruxelles

Vous invitent à la conférence de :

Stuart Kirk

Professor of Social Welfare, UCLA School of Public Affairs

The Diagnostic and Statistical Manual (DSM) and the Illusion of Progress in Psychiatric Diagnosis

Le lundi 15 mars 2010 à 18h00

(ULB, campus du Solbosch, H2215)

***

En outre, un séminaire de recherche avec Stuart Kirk sera organisé le

Mardi 16 mars 2010 de 10h00 à 12h00

Facultés Universitaires Saint-Louis, local P 61

For more information, click here

Les malades dans l’Institution psychiatrique au XXe siècle (7 avril 2010)

Les malades dans l’Institution psychiatrique au XXe siècle
Abbaye de l’Epau – 7 avril 2010
Programme des interventions
  • Aude Fauvel (Maison française d’Oxford), « Bedlam ou Charenton ? Vivre à l’asile en 1900, témoignages de patients français et britanniques ».
  • Isabelle von Bueltzinglsoewen (Maitre de conférences à l’université Lyon II), « Les débats sur l’internement dans l’entre-deux-guerres »
  • H. Guillemain (Maitre de conférences à l’Université du Maine), « Charles et Félix. Figures du bon malade : du secrétaire au délégué de pavillon. »
  • Emmanuel Delille (Institut für Europäische Geschichte, chercheur associé au Centre Marc Bloch de Berlin), « Le Bon Sens (1949-1974) de l’Association d’Entraide Psycho-Sociale Féminine d’Eure et Loir : expression, intégration, puis détachement des malades vis-à-vis du service d’Henri Ey ».
  • Benoit Majerus (FNRS Université libre de Bruxelles), « Dire la folie. Expériences de patients psychiatriques (1930-1980)».
  • Jean Christophe Coffin (maitre de conférences à l’Université Paris V René Descartes), « Face à la violence du patient. Permanences, évidences, recompositions ».
  • V. Guérin (université d’Angers), « La Mise en place de la sectorisation : une transition dans l’organisation de l’hôpital psychiatrique et dans la vie des malades : Sainte-Gemmes-sur-Loire 1971-1977. »
  • Nicolas Henckes (sociologue, Cermes, CNRS/INSERM/EHESS/UPD), « Entre « nos malades » et « le docteur », l’UNAFAM et la représentation des familles face à la psychiatrie, 1960-1990 ».
  • C. Fromentin (Médecin, ASM 13), « Les hearing voicers »

For more informations, click here.

CFP – Geschichte(n) von Gesundheit und Krankheit. Medizin und Psychiatrie im 20. Jahrhundert in Österreich

Verein für Sozialgeschichte der Medizin (Carlos Watzka); Institut für Geschichtswissenschaften und Europäische Ethnologie (Elisabeth Dietrich-Daum); Institut für Zeitgeschichte der Universität Innsbruck (Wolfgang Weber); Psychiatrische Abteilungen des LKH Rankweil (Albert Lingg); Arbeitskreis für Vorsorge- und Sozialmedizin (Günter Diem); Stadtarchiv Dornbirn (Werner Matt), Dornbirn (Vorarlberg) 10.06.2010-12.06.2010, Stadtarchiv Dornbirn
Deadline: 31.03.2010

Auch 2010 wird der österreichische Verein für Sozialgeschichte der Medizin eine Jahrestagung veranstalten, diesmal in Zusammenarbeit mit den genannten Kooperationspartnern in Westösterreich.

Die Tagung soll es allen an der Geschichte der Medizin, insbesondere der Psychiatrie Interessierten und den aktiv hierzu Forschenden ermöglichen, ihre Forschungsergebnisse und Projekte zu Fragen der österreichischen Medizin- bzw. Psychiatriegeschichte zu präsentieren und zu diskutieren, wobei diesmal das 20. Jahrhundert im Zentrum der Tagung stehen wird. Aus diesem Grund möchten wir Interessierte aus allen Wissenschaftsbereichen, die zu diesen Themenfeldern arbeiten, zur Einsendung von Beitragsvorschlägen sowie zur Teilnahme an der Tagung “Geschichte(n) von Gesundheit und Krankheit: Medizin und Psychiatrie im 20. Jahrhundert in Österreich” am 10. – 12. JUNI 2010 in Dornbirn (Vorarlberg) einladen.

For more informations, click here.